Retour

Série "Dégoûtage"

Dégoutage_1
Dégoutage_10
Dégoutage_11
Dégoutage_12
Dégoutage_13
Dégoutage_14
Dégoutage_15
Dégoutage_16
Dégoutage_2
Dégoutage_4
Dégoutage_5
Dégoutage_6
Dégoutage_7
Dégoutage_8
Dégoutage_9

Le mot de l'artiste

« Dégoûtage», c’est le mot que j’ai le plus entendu dans la bouche de ces jeunes. Cela exprime pour eux le dégoût constant, l’envie de mourir. Je voulais rencontrer ces sans emploi, voir comment le temps agit sur eux, les altère, aliène, use et transforme ces personnes en décoration de murs pour certains et de menaces constantes pour d'autres. Ces êtres vivants dont la vie semble suspendue, insatiablement éphémère.

En allant leur parler, j'ai constaté que pour eux le temps ne coule jamais mais s’infiltre, comme une frustration constante en rapport avec un avenir incertain. Ces visages meurtris disaient leur relation avec un environnement irritant et un système rigide, hostile et inconnu.

 

Ces jeunes semblent crier : « Sacrifiez-moi sur l'autel de vos valeurs ! Je n'arrive pas à me fondre dans cette société dont le seul but est de faire de l'activité productive l'unique critère de la réussite d'une vie…Je ne sers plus à rien, je ne supporte plus cet environnement méprisant, ni ce corps que le temps m'a donné...»

En travaillant sur des diptyques où l’on trouve d’une part le portrait d’un de ces jeunes et de l’autre un élément de son environnement qui me rappelait son histoire, je voulais suggérer le lien sacré qui les unit.