Nelson, 2008
Acrylique sur toile
 
Dieu des maladies, notamment des maladies de la peau comme la lèpre. Fils de Yemaya, mari d'Oshun, Babalu aimait se divertir notamment en compagnie des femmes. 
 
Une fois il coucha avec la femme d'Orula dieu de la sagesse et se retrouva le lendemain couvert de plaies. Tous s'éloignaient du pestiféré et seuls les chiens l'accompagnaient pour lui lecher les plaies. C'est ainsi qu'il mourut. Alors Oshun pleine de compassion obtint d'Olofin la ressurrection de son mari. Pour avoir été sauvé, Babalu est devenu miséricordieux. Du fait de sa ressurrection, il est associé dans le syncrétisme cubain à saint Lazare, lui-même ressucité par le Christ. Il est représenté par la couleur violette, sous les traits d'un vieil homme accompagné de ses chiens.

Babalu Ayé

1,500.00€Prix